• Avis de tempête

    Il ne demeurera en moi que des puissances obscures ?

     

    Seigneur,

    Je ne sais pas prier, ni chanter,

    Ni reconnaître ce dont j’ai besoin.

    Toi tu sais emmener

    Chacun des enfants vers le Bien.

    Je ne suis qu’un enfant vulnérable

    et Ignorant le nécessaire.

    Je rejette sans cesse les plaidoiries de ton Amour

    Alors que je vois de plus en plus clairement ta gloire

    Je me perds dans les conjectures de poussières

    Qui me font perdre tout rêve de lumière,

    Et m’éloigner sans cesse du doux espoir

    Par lequel tous connaîtront le véritable Amour.

     

    Mystère merveilleux de Dieu !

    Solution absolue des cieux !

    Comme j’ai apprécié de te serrer

    Comme j’ai vécu des intérêts de ton absolu !

    Comment donc ai-je pu douter ?

    Comment … rejeter ce que j’ai vu ?

    N’est-ce pas insane ?

    Pervers, glouton, over-pain ?

    I would love to see

    The Glorious land of Thee

    But I just can cry

    And close my agony,

    In the depth of my face,

    My awful face of sin.

     

     

    Un jour je verrai enfin,

    La fin de la puissance du péché,

    La fin de la chute,

    La chute de la fin,

    Et tous les mystères qui m’ont poursuivi

    Perriront au pied de l’Infini.

     

    Je peux voir l’infini.

    Je peux le saisir par le mental

    Je peux le vivre dans ma morale,

    Je peux être parfait comme Dieu

    Et de ma personne toucher les cieux.

     

    Ce n’est pas une question de nature,

    Car autrement je ne serai que nourriture

    Pour une foultitude de légions :

    Les multitudes de démons.

     

    Ce n’est pas une question de puissance :

    Il ne demeure en moi que les puissances obscures

    Les forces maléfiques

    et le malheur adamique

    Moribond et mortel.

     

    Ce n’est pas une question de hasard,

    De génétique, d’espoir, de religion,

    Ce n’est même pas parce que je crois, ou parce que je pense

    Ce n’est pas le fruit, le résultat, l’oeuvre de ce que j’ai

    De ce que je suis, ou de ce que j’aimerais.

     

    C’est l’oeuvre du Tout-Puissant enfanté

    La création de l’incarné décharné

    La Réalisation de l’Infini Mort

    Le Miracle de Christ,

    Le Mystère de Dieu.

     

    Chercher, Investiguer,

    Jusqu’à la Mort ! Peut-être …

    Jusqu’à la Perfection ? Certainement!

    Jusqu’à Dieu ? Impossible !

    Il est déjà là.

     

    Je sais que tu es là.

    Je sais que ton mystère m’enveloppe et me possède.

    Que je sois dans les bras de Satan ou du Juste

    Que je sois de l’Amour ou du péché

    C’est dans le mystère de la lumière de ta croix que tout a commencé

    Et que tout s’achèvera.

    Il y a tout ! Là :

    Et bien plus que tout.

     

    Pourquoi m’arrêterais-je ?

    Le champ n’est pas achetable ? Qu’importe, je le volerai.

    Je mettrai ce que je ne peux pas et ce que je peux

    Jusqu’à ce que ce trésor infini soit accessible.

     

    Le champ, c’est la parole de Dieu

    Le trésor ?

     

    Le trésor est plus qu’un Royaume.

    Plus qu’un Espoir.

    Plus qu’un rêve ou qu’un désespoir

    Le trésor ?

     

    Assurément, nul ne peut voir Dieu et Vivre.

    Gloire à Dieu ! Je n’ai plus l’intention de Vivre.

    En Lui je Veux mourir.

     

    Le trésor c’est Dieu.

     

    Dieu n’est pas que ma fin… ma mort

    Avec Dieu je ne veux pas m’arrêter,

    Je ne veux surtout pas être coincé

    être dégoûté et rejeté.

    Il est infiniment temps

    Maintenant

    Je ne veux que toi Aimer.

     

    Cette fois je ne veux pas apprécier.

    Trop longtemps j’ai souffert de la foi de Pierre

    Je suis sauvé ! Je suis sauvé !

    Quelle joie terrestre et morte !

    J’ai eu confiance, en mon péché,

    En moi, en ma personne…

     

    De tous les péchés, c’est assurément le plus difficile à Vaincre.

    Gloire à Dieu ! Le plus dur est devant.

    Juste là

    Une petite pierre, une besace, une fronde

    La Foi de Dieu

    Et Le Prince de Dieu sera enfin libre dans ma vie

    Toutes les puissances de l’enfer viendront se prosterner devant lui

    Et la souffrance et la mort que j’ai aimées se perdront

    Car la Paix et la Vie, infiniment et parfaitement

    Sur tout ce que j’ai été et que j’aurais dû renier.,

    Régnera.

     

    Celui qui demeure en Dieu ne pèche pas

    Et il ne peut pécher

    Parce que la semence de Dieu demeure en lui.

    Celui qui aime demeure en Dieu

    et Dieu demeure en Lui.

     

    Qui donc se retourne et se détourne ?

    Quel chien a faim de ce qu’il a vomi ?

    Tous ceux qui perdent de vue le vainqueur,

    Et cessent de voir la vie donnée pour nous.

     

    Je t’apprécie, ô mon Dieu,

    Toi tu m’aimes, ô Eternel !

    C’est l’Esprit qui verse ce même Amour

    Cet Esprit verse cet Amour face à l’épreuve.

    Et de là l’assurance est certaine.

     

    Si notre cœur ne nous condamne pas,

    Alors nous avons de l’assurance devant lui

     

    Celui-là seul qui surmontera l’épreuve,

    Recevra la couronne de Vie.

    Ce n’est pas par la puissance, ni par la force,

    Mais c’est par mon Esprit.

     

    Leur seule sécurité est à la croix.

    Dépendre du Christ : voici notre seule sécurité.

    La Foi est une ferme assurance.

    Réjouissez-vous de ce que vos noms soient inscrits dans les cieux.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :